ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Économie

06.06.2020 - sam. : 13'58 - Mise à jour 06.06.2020 - sam. : 13'59

La Caisse de sécurité des FAA réactive des usines de Huíla

Lubango (Angola) - La Caisse de sécurité sociale des Forces armées angolaises (FAA) s'apprête à réactiver, au cours de l'année en cours, deux des neuf usines financées par l'institution en 2004.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cunene: Caisse de Sécurité Sociale des FAA

Photo: José Cachiva

Il s'agit des usines d'eau minérale Cristo Rei et Leba qui, selon le délégué de la Caisse de sécurité sociale des FAA à Huíla, João Agostinho Traguedo, ont été paralysées en raison de problèmes de gestion.

La réhabilitation des deux unités industrielles, situées dans la municipalité de Humpata, vise à répondre aux besoins du ministère de la Défense nationale et des Vétérans de la Patrie, qui cherche au niveau interne des alternatives pour contrer l'importation de nourriture pour les forces de défense et de sécurité.

S'adressant à la presse, en marge de la visite du ministre de la Défense, João Ernesto dos Santos, au projet agro-industriel «A Nossa Terra», João Traguedo, a confirmé qu'une évaluation avait déjà été faite pour reprendre la production industrielle.

Il a souligné que «A Nossa Terra» avait été créé pour fournir de la nourriture aux forces de défense et de sécurité, de sorte que sa réactivation pourrait résulter à l’épargne des fonds publics

Balises Économie  

Lire aussi
  • 05/06/2020 12:31:35

    Les entrepreneurs en faveur de solutions immédiates

    Luanda - La réduction des taux d'intérêt, l'accès au crédit et aux devises sont des aspects qui devraient être inclus dans les priorités de l'Exécutif afin d'éviter le chômage des travailleurs affectés par les petites et moyennes entreprises.

  • 03/06/2020 13:18:25

    La BPC affecte 80% des créances douteuses à la Recredit

    Luanda - La Banque d'épargne et de crédit (BPC) a accordé mardi 80% de ses créances douteuses, estimées à 951 milliards de kwanzas, à l'entreprise Recredit - Gestão de Activos..

  • 03/06/2020 10:45:11

    Le Ministère des Finances informe les créanciers des mesures adoptées

    Luanda - Le ministère des Finances (Minfin) met à jour les informations aux créanciers de l'État sur les récentes mesures adoptées pour faire face aux pressions macroéconomiques causées par la pandémie du Covid-19 et la chute du prix du pétrole.