ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Politique

23.11.2019 - sam. : 15'20 - Mise à jour 23.11.2019 - sam. : 17'58

Le Président Lourenço veut augmenter la production de biens pour réduire les importations

Sumbe - Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, a exhorté ce samedi, à Sumbe, province de Cuanza Sul, les entreprises privées à augmenter la production de biens de consommation pour remplacer les importations.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Cuanza Sul: Président de la République, João Lourenço

Photo: Pedro Parente

Le Chef  de l'État angolais a fait cet appel lors qu’il répondait aux préoccupations exprimées par le Conseil d’écoute des communautés de la province de Cuanza Sul au cours de sa visite de deux jours dans cette région.


"Notre espoir est que le secteur privé augmente la production de biens de consommation et substitue les importations par des exportations", a déclaré le Chef de l'Etat angolais.


Il a souligné que le secteur privé devait sans aucun doute occuper une place importante pour relancer l'économie, revenant à l'État la responsabilité de réglementer et de sécuriser les infrastructures telles que les routes, l'eau et l'énergie, entre autres, pour éviter les erreurs du passé.

Lutte contre la spéculation sur les prix de produits de base


Le Président João Lourenço a alors souligné la nécessité de lutter contre la spéculation sur les prix des produits alimentaires de base menée par les agents commerciaux qui tirent parti de l'entrée en vigueur de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).


Selon l'homme d'État, l'augmentation des prix des produits alimentaires de base doit également être contrée par l'augmentation de la production et de l'offre de biens.


Il a indiqué que l'exécutif s'était engagé à réhabiliter les routes, pour faciliter la circulation des personnes et des marchandises, ainsi qu'à construire des centrales hydroélectriques et thermiques correspondant au niveau de développement du pays.


Il a également souligné les investissements réalisés dans la distribution d'électricité pour approvisionner l'ensemble du pays, citant à titre d'exemple l'effort visant à acheminer l'énergie de Laúca et de Caculo Cabaça vers la région orientale de l'Angola.

Anciens combattants


D’autre part, le Président de la République a promis que les anciens combattants et les vétérans de la patrie continueraient à mériter une attention particulière de la part du gouvernement angolais.


Il revient à l'État de garantir à cette classe une pension mensuelle. Les officiers déjà retraités de plus de 60 ans bénéficient des pensions de la Caisse de sécurité sociale des Forces armées angolaises (FAA).


Infrastructures inscrites dans le PIIM

Le Chef de l’État a indiqué que le Plan d'Intervention intégrée municipale, (PIIM) doté d'un fonds déjà garanti, prévoit la construction de diverses infrastructures de santé et d'éducation.


Il a promis de collecter des fonds pour la construction d'un hôpital de référence pour répondre aux besoins actuels de la province, ainsi que pour la construction d'une rocade menant à la ville de Sumbe, afin d'éviter la circulation de camions dans le centre-ville.


Parmi les préoccupations présentées par la communauté locales au Président Lourenço figurent, entre autres, le transfert de terres pour la construction des logements des anciens combattants, la clarification du rôle de l'autorité traditionnelle, la création d'une université et la réhabilitation de l'école de formation des enseignants.

Fin

Lire aussi