ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Société

15.06.2020 - lun. : 19'23 - Mise à jour 15.06.2020 - lun. : 19'23

L'enfant reste une priorité de l’exécutif angolais

Luanda - Le secrétaire national de la JMPLA, Crispiniano dos Santos, a déclaré ce lundi, dans la municipalité d'Icolo et Bengo, que l'enfant serait toujours une priorité dans les politiques de développement élaborées par l'État.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

S'exprimant lors de la cérémonie anticipée des célébrations du 16 juin, "Journée de l'enfant africain", il a déclaré que le parti au pouvoir (MPLA) mènerait toujours des actions visant à protéger les droits des enfants.

 Les enfants doivent être protégés contre les abus sexuels, la violence domestique et d'autres actes qui compromettent le développement sain des enfants, a-t-il indiqué.

Bernardo Gabriel âgé de 14 ans, représentant tous les enfants du pays, a souligné dans un message des enfants, qu'un tel acte donnait la certitude que le pays disposait d'institutions qui se sont engagées à protéger les enfants et leurs droits.

Durant la cérémonie, les enfants ont assisté à une conférence sur la santé bucco-dentaire, au cours de laquelle, ils ont appris les bonnes manières de se laver les dents et la langue, mais aussi les conséquences de la mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Dans le cadre de la célébration du 16 juin, le secrétaire national de la JMPLA, organisation des jeunes du parti au pouvoir (MPLA), a visité une école primaire et un poste de santé dans la municipalité d'Icolo et Bengo.

La Journée de l'enfant africain est célébrée en l'honneur des victimes du massacre de Soweto le 16 juin 1976, lors d'une manifestation contre le manque d'un enseignement de qualité.

Ce jour-là, des centaines d'enfants noirs de Soweto (en Afrique du Sud) ont été tués lors de la manifestation où ils revendiquaient le droit à un enseignement de qualité et à apprendre dans leur langue maternelle.

Lire aussi