ANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola PressANGOP - Angola Press de Nouvelles Angola Press

Aller à la page d'accueil
Luanda

Max:

Min:

Accueil » Nouvelles » Transport

12.07.2020 - dim. : 12'07 - Mise à jour 12.07.2020 - dim. : 12'07

Covid-19: les Angolais retenus au Brésil regagnent le pays

Luanda - Environ 250 Angolais retenus au Brésil en raison du Covid-19 regagnent le pays, jeudi (16), grâce à un vol spécial exceptionnel, qui sera effectué par la compagnie aérienne nationale - TAAG - pour la première fois.

Envoyer par email

Pour partager cette nouvelles par courriel, veuillez remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Réviser

Pour signaler des erreurs dans les textes des articles publiés, de remplir les informations ci-dessous et cliquez sur Envoyer

Drapeaux de l'Angola (à gauche) et du Brésil, deux pays avec de solides relations historiques, diplomatiques et de fraternité

Photo: Arte de Osvaldo Pedro

Il s'agit du premier vol humanitaire pour récupérer des compatriotes que la Commission multisectorielle de prévention et de lutte contre cette pandémie dirige vers ce pays d'Amérique du Sud d'où quelques Angolais ont déjà regagné le pays dans d’autres circonstances et autres opérateurs aéronautiques.

Ainsi, le Boeing 777-300 devrait quitter le Brésil (un pays avec des liens historiques forts avec l'Angola) à l'aube le 16, avec des prédictions d'arrivée à Luanda, dans l'après-midi du même jeudi, ramenant des étudiants, commerçants et différents professionnels, parmi autres.

Selon ce que l'Angop a appris d'une source aéronautique, d'autres vols peuvent avoir lieu vers et depuis d'autres points, à condition qu'ils soient autorisés ou orientés par le Gouvernement, en coordination avec les autorités de ces pays et sous réserve de la disponibilité de centres de quarantaine.

Ce vol inédit vers le Brésil a lieu cinq mois après le début de la maladie dans la ville chinoise de Wuhan, en décembre 2019, et après que la TAAG ait déjà récupéré des Angolais au Portugal, en Turquie, en Russie et en Chine.

De mars à cette date, il a également apporté du matériel de biosécurité et hospitalier en provenance de Chine et d'Afrique du Sud, ce dernier pays, d'où il a transporté, jeudi 9 septembre 449 Angolais en difficulté dans ce pays d'Afrique australe.

Jusqu'à présent, selon le gouvernement angolais, 5 771 citoyens angolais sont rentrés dans le pays depuis la fermeture des frontières, dont 1 470 d'Afrique du Sud, 2 158 du Portugal, 512 du Brésil et le reste d'autres origines.

Parmi les autres pays, selon le ministre d'État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Pedro Sebastião, il y a Cuba, la Russie, la Namibie, la Zambie, le Zimbabwe, l'Inde, la Turquie, la République du Congo et la République démocratique du Congo.

À l'exception des vols des 17 et 18 mars, tous les citoyens ont accompli la quarantaine institutionnelle dans les centres Calumbo 1 et 2, ainsi que dans des hôtels précédemment sélectionnés par la Commission et ont été soumis à des tests.

Sur le nombre total de rapatriés, ont informé les autorités, 49 cas ont été importés.

Balises TAAG   Transporte  

Lire aussi
  • 11/07/2020 21:50:08

    Covid-19: La TAAG effectuera des "vols de rapatriement" vers le Portugal

    Luanda - La compagnie aérienne angolaise TAAG devrait effectuer, au cours de ce mois de juillet, au moins huit vols humanitaires pour le rapatriement des Portugais et des Angolais résidant au Portugal ou dans des pays voisins.

  • 04/07/2020 14:03:32

    La SGA prête à relever les défis aéronautiques

    Luanda - Un an après la scission de l'Entreprise nationale de navigation aérienne (ENANA), l'actuelle Société de gestion des aéroports ( SGA) se dit prête à concourir au marché.

  • 02/07/2020 15:07:12

    La TAAG cherche une meilleure référence sur le continent

    Luanda - Ce n'est qu'en respectant les principes d'excellence du service client, des règles de sécurité et de hauts niveaux d'opérationnalité, que la TAAG - Lignes Aériennes d'Angola, pourra devenir une référence en Afrique, a estimé, lundi, le ministre des Transports, Ricardo D'Abreu.